Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 16:16
         Chers bien-aimés frères et sœurs en CHRIST,

 

La musique et le chant, nous le savons en tant qu’enfants de DIEU, ont une origine divine. De nombreux passages des Saintes Ecritures le prouvent.

Dans l’ancienne alliance, c’était même un sacerdoce car n’importe qui ne pouvait s’autoproclamer chantre ou chanteresse (si je peux ainsi m’exprimer). En ce temps-là, être chantre découlait ou relevait d’une onction sainte, d’un appel divin, à l’exemple des fils de Koré (Psaume 42 : 1).

 

La musique et le chant, dans la Bible, sont très présents et faisaient l’objet d’une consécration spéciale. A titre d’illustration, référons-nous à quelques passages des Saintes Ecritures :

 

1 Chroniques 9 : 33 : Ce sont là les chantres, chefs de famille des Lévites, demeurant dans les chambres, EXEMPTS DES AUTRES FONCTIONS parce qu’ils étaient à l’oeuvre jour et nuit. 34 Ce sont là les chefs de famille des Lévites, chefs selon leurs générations. Ils habitaient à Jérusalem.

 

1 Chroniques 15 : 16 : Les sacrificateurs et les Lévites se sanctifièrent pour faire monter l’arche de l’Eternel, du Dieu d’Israël. 15 Les fils des Lévites portèrent l’arche de Dieu sur leurs épaules avec des barres, comme Moïse l’avait ordonné d’après la parole de l’Eternel. 16 Et David dit aux chefs des Lévites de disposer leurs frères les CHANTRES avec des instruments de musique, des luths, des harpes et des cymbales, qu’ils devaient faire retentir de sons éclatants en signe de réjouissance.

 

1 Chroniques 15 : 27 : David était revêtu d’un manteau de byssus; il en était de même de tous les Lévites qui portaient l’arche, des CHANTRES, et de Kenania, CHEF DE MUSIQUE parmi les CHANTRES; et David avait sur lui un éphod de lin.

 

Il faut souligner, ici, que les Chantres, tout comme les Lévites, étaient vêtus dans le même tissu riche que le Roi. Cela est un symbole extrêmement fort et montre la place et la valeur que le SEIGNEUR accorde à ce ministère. Il fait partie des choses sacrées, des choses très consacrées.

 

Le Roi David avait même mis en place, pour la Maison de l’ETERNEL, un groupe musical de 288 chantres et instrumentistes :

 

1 Chroniques 25 : 7 : Tous ceux-là étaient sous la direction de leurs pères, pour LE CHANT DE LA MAISON DE L’ETERNEL, et avaient des cymbales, des luths et des harpes pour le service de la maison de Dieu. Asaph, Jeduthun et Héman recevaient les ordres du roi. 7 Ils étaient au nombre de DEUX CENT QUATRE-VINGT-HUIT, y compris leurs frères exercés AU CHANT DE L’ETERNEL, tous ceux qui étaient habiles.

 

La Bible nous dit que le Roi David alla jusqu’à mettre sur pied un groupe musical de 4000 personnes pour Salomon, au service de l’ETERNEL, avant sa mort. Pour montrer à quel point « l’homme selon le cœur de DIEU » a compris la place et l’importance de la musique et du chant dans le cœur de DIEU.

Quand vous parlez de musique et de chant, vous touchez au cœur de DIEU ! Lisons ce passage :

 

1 Chroniques 23 : 5 : Quatre mille comme portiers, et QUATRE MILLE CHARGES DE LOUER L’ETERNEL avec les instruments que j’ai faits pour le célébrer.

 

A l’occasion même de la dédicace du Temple, il y a eu une véritable explosion de louange et la gloire de l’ETERNEL descendit sur la Maison de l’ETERNEL, sous une forme visible ! Oh, Majesté de DIEU !

 

2 Chroniques 5 : 13 et 14 : Et lorsque ceux qui sonnaient des trompettes et ceux qui chantaient, s’unissant d’un même accord pour célébrer et pour louer l’Eternel, firent retentir les trompettes, les cymbales et les autres instruments, et célébrèrent l’Eternel par ces paroles: Car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours! en ce moment, la maison, la maison de l’Eternel fut remplie d’une nuée. 14 Les sacrificateurs ne purent pas y rester pour faire le service, à cause de la nuée; car la gloire de l’Eternel remplissait la maison de Dieu.

 

La musique et le chant sont un service divin, c’était le ministère de l’adoration et de la glorification de DIEU, à l’état pur. Et il fallait avoir du talent pour psalmodier le SEIGNEUR. Cette tâche incombait, de ce fait, à de grands poètes comme David, Asaph, Salomon, etc.

Le dernier cité disposait même sous sa royauté, comme nous l’avons vu, par legs de son père David, d’un chœur, d’une chorale de plusieurs milliers de personnes ainsi que d’instruments de musique de toutes sortes.

Même la tenue vestimentaire des chantres relevait du sacré et était choisi avec beaucoup de minutie.

De sorte qu’en ce temps-là, DIEU pouvait demander aux chantres de précéder l’Arche de l’Alliance dans un combat aussi épique que la bataille contre Jéricho, la forteresse, et faire écrouler des murs de plusieurs mètres d’épaisseur comme un château de cartes, rien que par le son des instruments de musique et des cris de victoire.

En ce temps-là, la musique et le chant dédiés à DIEU avaient un sens, et surtout, TOUT leur sens.

 

Mais qu’en est-il, aujourd’hui ? Que voit-on, aujourd’hui ? Je l’avoue : De quoi être franchement désolé et abattu ! Nous y arriverons.

Aujourd’hui, on parle de musique chrétienne. Qu’est-ce qui fait, dans cette musique, sa chrétienté ou lui donne son caractère chrétien ? Son rythme, ses textes ? Doit-on parler de musique chrétienne seulement parce que les paroles chantées sont des versets bibliques ou des paroles qui évoquent DIEU ou relatent des faits relatifs à ses œuvres ?

S’il y a vraiment une musique chrétienne, comment doit-on la reconnaître, la distinguer, aujourd’hui, des autres musiques ? Quelles doivent être ses caractéristiques ? La musique chrétienne a-t-elle un style ?

Peut-on emprunter des rythmes païens pour en faire de la musique chrétienne ou utiliser des tendances mondaines, des styles en vogue (R 'n B, Ragga, Zouglou) comme support ou véhicule culturel pour en produire ?

Le rythme étant une création de DIEU, peut-on restreindre la musique chrétienne à quelques rythmes ou en exclure d’autres ?

 

Quel doit y être la place du témoignage, de la tenue vestimentaire, de l’apparence physique et du sacré rattaché au divin ?

Ces questions-là, j’aimerais que nous nous les posions, honnêtement, dans cette discussion. Parce qu’il y a des choses, en ce moment, qui me font mal au cœur :

On voit, dans notre pays, des chantres ou des chanteresses ou, plus exactement, des personnes qui prétendent l’être et qui sont réputés être des « branleurs » et de « noceurs » notoires, en Abidjan. Jetant totalement le discrédit sur l’Eglise et les chrétiens.

 

Comment comprendre que des chanteuses et des chanteurs dits chrétiens (je n’ose plus dire chantres) puissent être cités dans des histoires de fesses, faisant la Une de journaux à sensation et de magazines à l’eau de rose ?

Comment des chanteurs dits chrétiens peuvent-ils ne pas même se gêner pour se produire dans des night-clubs, des bars et bistrots, à des manifestations mal famées et à des concerts où élever et rendre gloire à DIEU n’est pas le premier objectif, si tant est qu’ils se disent chantres, donc consacrés à l'ETERNEL ?

Comment des chanteurs dit chrétiens peuvent-ils produirent un album rien que pour soutenir les Eléphants de Côte d’Ivoire (ce qui n’est pas mal en soi, mais ils sont des chantres ! Du moins, je le croyais) et banaliser à ce point leur onction ? Ce qui est dédié à DIEU peut-il se prostituer à autre chose ?

Ou faut-il que désormais, nous fassions une catégorisation systématique de tous ceux qui disent chanter pour DIEU ? C'est-à-dire d’un côté les chantres (les vrais, de la trempe de Constance, Résurrection et quelques autres) et de l’autre les artistes (au sens le plus banal du terme, du genre La Harpe de David, Eliel, Rose Sabine ou…O’Nel Mala, un talent fou qui était promu à une belle carrière de CHANTRE DE L’ETERNEL, depuis ses débuts, mais qui, au finish aujourd’hui, est devenu tout juste un artiste. Sans plus.)

Parce que je trouve inadmissible que des chanteurs ou chanteuses qui se réclament de DIEU puissent chanter de façon peu profonde, quelconque ou avec des textes vagues sur la personne de CHRIST, flirter avec le monde, porter des tenues sexy en tant que femme (avec toutes les implications et connotations auxquelles cela renvoie), dans des pantalons moulants et fins et être nommément cités, le plus souvent avec des preuves irréfutables, dans des scandales touchant à la morale, des histoires d’adultère ou de fornication, de grossesses de soeurs célibataires.

 

En occident, les dérives sont encore bien pires (parlant des genres et rythmes corrompus comme le Rock Heavy Metal chrétien, des piercings et des dread locks! Je ne m’y aventure pas. En tout cas, pas pour l'instant!

 

Chanter DIEU doit-il relever du seul talent vocal (fut-il angélique) ou instrumental, du simple business, ou plutôt tenir d’une véritable consécration, d’une vie sainte, d’un témoignage inattaquable et d’une véritable rupture d’avec le monde et toutes ses convoitises ?

Au reste, n’importe quel arrangeur peut-il arranger un chantre ? Quelles danses et quels clips devons-nous promouvoir pour la musique chrétienne ? Comment séparer le saint du profane et honorer notre DIEU?

 

J’ai encore beaucoup à dire mais je voudrais m’arrêter à ce niveau pour ne pas être trop long et pour vous faire la place.

Vos contributions sont attendues dès cet instant. Que DIEU vous bénisse, richement !

 

 

 

DINDE Fernand AGBO

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel 22/08/2010 17:37


Bonjour cher Fernand, je suis tombé sur la page de ton blog en faisant des recherches sur les lévites et les chantres.

Je pense être une personne de foi.

Je ne suis pas en mesure de te juger, ni de juger à ce titre ceux que tu discrédites ici.

Dieu est tout, y compris ces personnes qui chantent le nom de Dieu (de façon déconcertante et peu habituelle), qui s'habillent d'une manière qui ne répond pas à tes codes vestimentaires ou
moraux.

Alors s'il te plait ne les juges pas, ne les critiques pas, va vers eux, discute avec eux et tu sauras faire la part des choses entre le paraitre (ce que tu vois)et le vrai (ce qu'ils ont dans le
cœur).

N'as tu jamais offensé ? N'as tu jamais pêché ?

Alors ne juge pas, écoute et intéresse toi positivement sans être moralisateur car nul n'est investit de la vérité !

Daniel


marie-chantal 17/06/2009 20:37

etre chantre n'est pas donne a c'est pourquoi il faut etre sincere avec DIEU nous n'avons pas besoin de polemiquer les chantres les vrais continuent de louer l'eternel entre autre constance, bouaffo... MAIS LES PASSAGERS sont tres vite tombes dans l'oubli et ils se connaissent

sandrine 22/09/2008 11:13

De nos jours nous pensons que louer Dieu est une simple affaire de belle voix. Mais nous nous trompons énormément car louer Dieu est tout est cheminement et toute une disposition. Si l'on n'est pas prêt il ne faut pas forcer. Car Dieu demandera des compte

Présentation

  • : Le blog de Dindé
  • Le blog de Dindé
  • : Écrire et publier des articles pour œuvrer au réveil spirituel de l’Église de JÉSUS-CHRIST.
  • Contact

Profil

  • Dindé
  • Né de nouveau en Mai 1983, époux d'une femme ADORABLE et père de quatre MERVEILLEUX enfants(deux filles et deux garçons), Responsable du Groupe d'Intercession de ma communauté, Responsable du Groupe Musical (Guitare basse)et Directeur de Radio.
  • Né de nouveau en Mai 1983, époux d'une femme ADORABLE et père de quatre MERVEILLEUX enfants(deux filles et deux garçons), Responsable du Groupe d'Intercession de ma communauté, Responsable du Groupe Musical (Guitare basse)et Directeur de Radio.

Texte Libre

Ce blog, pour interpeller et inciter l'Eglise de JESUS-CHRIST à retrouver la vie qui l'animait à sa descente de la Chambre Haute!

Recherche

Archives

Pages

Liens