Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 22:58
 Par R.E. Darragh  |  11 Décembre 2003  |  Lu 2511 fois sur Top Chrétien

Le cœur de tout vrai membre de l’Eglise de Jésus-Christ vibre intensément à l’ouïe de ce mot « Le Réveil ».

Que faut-il entendre par cette expression ?



Vision du Réveil


Le Réveil signifie l’interruption du sommeil de mort qui pèse lourdement sur le cœur d’une quantité de chrétiens. C’est le brisement des cœurs de pierre, l’étanchement de la soif des âmes altérées, ce sont les vies stériles changées en activités fécondes, ce sont « les bouches remplies de cris de joie et de chants d’allégresse » (Psaumes 125 v 2).

A l’heure du Réveil, les âmes convaincues par le Saint-Esprit, acceptent Christ avec enthousiasme. Les mauvais esprits sont chassés. Des miracles s’accomplissent devant des foules saisies d’admiration. Les eaux du baptême se referment sur les convertis désireux de se conformer à l’ordre du Seigneur. Le premier jour de la semaine, la foule de ceux qui commémorent la mort du Seigneur se pressent autour de la Table sainte. Les vieilles vérités de l’Evangile sont proclamées dans la hardiesse du Saint-Esprit. La bannière de la sainteté est déployée en face de ce monstre, le péché.

L’égoïsme est arraché du cœur des croyants par la puissance de Dieu et la générosité normale reprend ses droits.

L’Eglise et le monde cessent de cheminer ensemble, la main dans la main. Une réelle séparation se produit. Les plaisirs mondains ne retiennent plus les familles, tandis que les sanctuaires étaient désertés.

Le Réveil change les choses. Les cieux ne demeurent plus fermés aux prières des croyants. La foi vivifiée, obtient des exaucements. Les écluses des cieux s’ouvrent toutes grandes et la bénédiction descend en abondance.

Les yeux des saints vieillards brillent en constatant le fruit des prières exaucées. Ils redisent avec Siméon : « Seigneur, tu laisses maintenant ton serviteur s’en aller en paix, car mes yeux ont vu ton salut » (Luc 2 v 29 à 30).

Des familles désunies retrouvent leur unité perdue.

La vieille Bible est remise à la place d’honneur et le chef de famille a institué un culte quotidien.

Les Chants de Sion remplacent les jazzs modernes ou les chansons profanes de la radio…


Urgence du réveil


         En considérant l’état présent de l’Eglise et la transformation apportée par le Réveil, nous conclurons, sans peine, que ce qu’il faut à l’Eglise, c’est le Réveil. Partout, dans le monde entier, les ministres de l’Evangile s’accordent à dire que le Réveil est une nécessité présente.

        L’accomplissement de la prophétie est indiscutable : « L’iniquité s’accroît de jour en jour et la charité du plus grand nombre des croyants se refroidit progressivement ! » (Mathieu 24 v12). Les plus puissants perdent courage et succombent. L’Esprit du Modernisme, de la haute critique, ect…, a passé sur l’Eglise, jetant ses doctrines émollientes sur le feu du Réveil. Les vieilles vérités sont tenues à l’arrière-plan. La pensée moderne remplace la Parole de Dieu et les livres humains font l’objet des prédications. La chute de l’homme est mise en doute ; on prétend qu’il est meilleur aujourd’hui qu’il n’a jamais été ! Il est déclaré cependant que « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romain 3 v 23). On prétend que la Bible n’est pas la Parole de Dieu, mais qu’elle contient seulement des passages de la Parole de Dieu. On ajoute qu’elle n’est pas divinement inspirée, mais que ça et là, parfois, on découvre cependant des passages animés pas le souffle divin ! En présence d’une telle défiance à l’égard des Saintes Ecritures et pour remédier à l’état présent du monde et de l’Eglise, il faut de toute urgence, un Réveil.


Obstacles au Réveil


        Le péché, de nos jours et plus que jamais, est traité à la légère.
L’état du peuple de Dieu, à l’heure présente est identique à ce qu’il était au temps de Malachie. Aujourd’hui, comme alors, le peuple, va répétant :  « Quiconque fait le mal est bon aux yeux de l’Eternel et c’est en lui qu’il prend plaisir » (Malachie 2 v 17). Que de fois n’entend-on pas dire (peut-être même chez les Chrétiens ?) « Il n’y a pas de mal à faire ceci ; il n’y a pas de mal à faire cela ». C’est ces mots « il n’y a pas de mal », qui fait obstacle au Réveil et qui a enlevé la puissance à l’Eglise ! Il nous faut à nouveau une vision du péché tel qu’il est aux yeux de Dieu, pour arriver à haïr le mal. Le péché a jeté le trouble dans le ciel à cause de la chute de Lucifer, le fils de la lumière, qui en fut précipité. C’est le péché qui a conduit le Fils de Dieu à la croix. Comme une sombre personne, il s’est interposé entre le Père et Fils. Il a fait jaillir d’un cœur brisé ce cri de détresse : « Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Mathieu 27 v 47). Le péché est la cause première de la tristesse, de la souffrance et de la séparation.


Il nous faut un réveil car l’Eglise s’est séparée de la croix et de sa vertu expiatoire

        On nous dit de ne pas parler du sang dans notre 20ème siècle, mais de parler uniquement de l’amour. Le Sang exhale, affirme-t-on, une odeur de carnage et ne convient pas à la délicatesse de sentiment de la bonne société. On nous dit que le sang de Jésus de Nazareth n’est pas plus efficace que celui d’un martyr quelconque mort pour sa foi. On nous dit aussi, que la vie de Christ importe plus que sa mort, car il a vécu 33 ans et demi d’une vie sublime que nous devons nous efforcer d’imiter, tandis que les souffrances de sa mort n’ont duré que quelques heures, etc…

         Nous avons besoin d’un Réveil pour abattre toutes ces fausses doctrines et remettre en lumière le vieux message de la rédemption par le sang de Jésus, car «Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon » (Hébreux 9 v 22). La vie de Jésus, si belle fut-elle et si pleine de puissance, ne pouvait expier le péché. Son sang seul a pu le faire dans un sacrifice total.


Dépendance du Saint-Esprit

       
Il nous faut un Réveil pour nous amener à une pleine dépendance du Saint-Esprit.

        Jusqu’alors nous avons compté sur l’organisation de l’Eglise, sur l’éloquence humaine ; on a cru pouvoir ainsi faire prospérer l’Eglise. Nous avons oublié qu’au début de la création c’était l’Esprit de Dieu qui planait sur le monde (le chaos) et qui a mis toutes choses en ordre. Nul ne conduit une Assemblée comme le Saint-Esprit lui-même. Il connaît tous les rouages de cette si délicate machine et sait la place exacte où il faut mettre la goutte de son huile. Il sait entretenir le feu ; il maintient les cœurs bouillants et rien ne peut l’arrêter. L’Esprit seul est capable d’amener l’église à la réalisation de son but divin.


Le but de l’Eglise

       
L’Eglise n’a pas été créée pour être un club social, un lieu agréable où ses membres doivent se rencontrer pour se livrer à quelques jeux, même les plus innocents ou pour se distraire dans des représentations théâtrales, même les plus morales et changer la salle de prières en un lieu de réjouissances profanes même les plus correctes aux yeux du monde.

         L’Eglise est une société choisie dans le monde et tirée hors du monde pour accomplir le grand dessein en vue duquel elle a été créée, c’est-à-dire, l’appel des âmes et la persévérance dans la doctrine des apôtres et non pas pour organiser des kermesses, des ventes de charité et des choses semblables.

         Les membres de l’Eglise primitive se réunissaient pour rencontrer la Personne de Jésus-Christ qui était l’unique attraction.

         Ils s’attendaient au Saint-Esprit pour saisir les choses que Christ présentait à leur foi, comme il lui plaisait de les leur révéler. Ils réalisaient la dépendance absolue de cette troisième Personne de la trinité. Ils comprenaient le but de leur vocation, c’est pourquoi ils vivaient dans un état permanent de Réveil.


Sommeil et Réveil


Dès que l’Eglise permit au monde d’entrer dans son sein, le Saint-Esprit fut méconnu, ignoré, contristé et bientôt il se retire !

 Alors, le feu du Réveil commença à baisser et, finalement à s’éteindre. Tout, alors se refroidit ; les cœurs se glacèrent, les bancs du Culte se vidèrent…jusqu’à ce que le besoin du Réveil se fit sentir à nouveau. De siècle en siècle un cri de détresse monte vers le Seigneur et il répond à ce cri. Aux jours de Wesley, l’étendard de la sainteté fut à nouveau déployé ; l’Eglise refusa de pactiser avec le monde et le Saint-Esprit fut invoqué. Le feu commença à brûler et le Seigneur ajouta des âmes à l’église. Lorsque le besoin du Réveil se fait sentir et lorsque les conditions sont remplies, des jours de rafraîchissement sont accordés à l’Eglise.


L’heure présente


A l’heure actuelle et à travers le monde entier, des chrétiens prient pour le Réveil et Dieu répond à leurs prières. Des hauteurs de la vie consacrée, la lumière de la sainteté est à nouveau déployée et le peuple marche dans le sentier de l’obéissance aux commandements du Seigneur. L’étendard royal de la guérison apparaît aux yeux des malades et des miracles se produisent. Agité par une forte brise, flotte au-dessus de l’Eglise, le drapeau revêtu de cette devise : «  Il vous baptisera du Saint-Esprit ». La bannière d’or du Retour de Jésus-Christ est dressée avec joie par ceux qui se réjouissent de ce glorieux message : « Jésus vient bientôt ». Les « Alléluias » et les « Amens » disparus de l’église retrouvent leur place et la gloire du Seigneur remplit à nouveau sa maison.


 Cher lecteur, as-tu réalisé ce que sera pour toi la venue du Réveil ? Peux-tu entrevoir ce qu’il sera pour ton foyer, pour ta famille pour ta ville ou pour ton village enfin pour ton pays ?

 Ta famille sera transformée et tes biens-aimés, convertis au Seigneur. Ton Village ou ta ville sera secoué par un tressaillement divin. Le monde, que Dieu a tant aimé jusqu'à donner son fils pour le sauver, l’aimera en retour et participera à son Œuvre de rédemption.


Réveille-nous, Seigneur !

Remplis nos cœurs de ton amour.

Embrase-nous du feu d’en haut.

A toi la gloire pour toujours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dindé - dans Messages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dindé
  • Le blog de Dindé
  • : Écrire et publier des articles pour œuvrer au réveil spirituel de l’Église de JÉSUS-CHRIST.
  • Contact

Profil

  • Dindé
  • Né de nouveau en Mai 1983, époux d'une femme ADORABLE et père de quatre MERVEILLEUX enfants(deux filles et deux garçons), Responsable du Groupe d'Intercession de ma communauté, Responsable du Groupe Musical (Guitare basse)et Directeur de Radio.
  • Né de nouveau en Mai 1983, époux d'une femme ADORABLE et père de quatre MERVEILLEUX enfants(deux filles et deux garçons), Responsable du Groupe d'Intercession de ma communauté, Responsable du Groupe Musical (Guitare basse)et Directeur de Radio.

Texte Libre

Ce blog, pour interpeller et inciter l'Eglise de JESUS-CHRIST à retrouver la vie qui l'animait à sa descente de la Chambre Haute!

Recherche

Archives

Pages

Liens